☕ Café Recherche

S’approprier la recherche académique

Les Cafés recherche sont des espaces de partage et de réflexion sur de grands enjeux du monde associatif à partir des apports de la recherche académique. En petit nombre et dans des cafés accueillants de la région, nous discutons d’un article, d’une recherche académique en dialogue avec leurs auteur.ice.s et des acteur.ices du monde associatif concerné.e.s.

Le jeudi de 16h à 18h, on partage un café ou un thé et on prend du recul ensemble en discutant des connaissances produites par la recherche.

Pour tout public

Nos formats sont adaptés aux publics et aux connaissances à partager, chaque séance met en dialogue la pratique et la recherche. Des séances présenteront également des recherches participatives menées par et avec des associations en coopération avec des universités, le plus souvent portant sur des sujets.

Dans un café de l’ESS

Chaque rencontre aura lieu dans un café de l’économie sociale et solidaire différent, circulant dans toute la région Hauts-de-France. Suivez l’actualité d’Univ’Asso sur pour connaître les dates proches de chez vous.

Une démarche collective et associative en Hauts-de-France

Proposées par Le Mouvement Associatif, le CRAJEP et l’URIOPSS en Hauts-de-France, ces rencontres visent à favoriser la circulation des savoirs académiques en les liant à ceux issus de la pratiques qu’expérimentent, produisent et partagent les associations au quotidien. 

Nos trois réseaux associatifs investissent les champs de la recherche et travaillent au renforcement des liens entre associations et recherche.

 
 

Les rencontres

Retrouvez-nous pour une séance exceptionnelle lors du RDV Régional de la vie associative, le 1er juillet 2024 à Sciences-Po Lille.

Cette journée se concentrera sur la conduite des politiques publiques dans un environnement de plus en plus contraint et dans un monde en crise et la manière dont les associations et les acteurs font face ensemble. 

A cette occasion, retrouvez parmi les ateliers un Café Recherche portant sur les regroupements d’associations.

Regroupements associatifs : solution pour les associations de proximité, ou entreprise de rationalisation ? », lundi 1er juillet 2024 à Lille

Les fédérations associatives défendent le partenariat comme moyen de gagner en force politique et faire face à la précarité des financements. Les pouvoirs publics promeuvent aussi des formes de regroupement – fusion, mutualisation ou réponse en consortium à un appel à projets – mais qu’ils conçoivent comme des instruments de rationalisation du monde associatif. Cette politique, annoncée comme une manière de préserver les associations de proximité, bénéficie en fait surtout aux groupes associatifs multi-structures et multi-territoires. Alors, comment favoriser des modèles de regroupement qui aident à consolider les plus petites associations et encourager le partenariat ? 

Eléonore Laroyenne, membre de la direction de la Fédération nationale des centres sociaux, et Anaïs Bertron, doctorante en science politique, discuteront de ce sujet à partir de leurs expériences et recherches.

📅 1er juillet 2024, de 10h à 11h30

📍 Sciences Po Lille, 9 rue Auguste Angellier

« Peut-on encore être salarié.e de l’Educ Pop et militant.e ? Jeudi 15 février 2024 de 17h30 à 19h30 à Amiens

Les structures de l’éducation populaire ont connu de fortes transformations au fil des dernières décennies : beaucoup sont devenues des gestionnaires d’équipement, leurs équipes se sont largement professionnalisées, et elles bénéficient souvent de financements publics soumis à des évaluations de résultats. Dans ce second café recherche, nous allons nous intéresser aux impacts de ces évolutions sur les salarié.es du secteur :  

  • Quelles sont les conditions de travail dans l’éducation populaire aujourd’hui ?  
  • Quels effets ont les évolutions des structures sur le sens au travail et sur l’engagement politique des salarié.e.s ?

Les recherches de Nicolas Brusadelli (UPJV, laboratoire Curapp-ESS) portent sur les évolutions des profils salariés et bénévoles au sein de l’éducation populaire. Par un travail embarqué, il a aussi suivi les grandes organisations de l’éduc pop pour en retracer les évolutions et questionner les mouvements d’institutionnalisation de ces structures. 

Antonio Delfini est chercheur affilié au CERAPS, militant et membre de l’Observatoire des libertés associatives. La recherche Assopop qu’il a menée récemment sera l’occasion de discuter du sens au travail et des phénomènes d’(auto-)censure chez les salarié.es de l’éducation populaire.  

Ensemble, ils questionneront les liens entre conditions de travail et conditions de politisation, en abordant notamment les impacts du déploiement de logiques gestionnaires dans un secteur historiquement militant. 

On se retrouve pour en discuter autour d’un café :  

📅  Jeudi 15 février 2024 de 17h30 à 19h30 

📍 Maison du Colonel, 60 Sq. Friant les 4 Chênes, Amiens  

« Evaluer les associations, pour qui, pourquoi et dans quelles conditions ? » Jeudi 23 novembre à 16h à Lille

Rendez-vous pour un Café recherche le jeudi 23 novembre 2023 pour discuter des enjeux de l’évaluation des associations de manière critique et nourrie par la recherche. 

La récente publication de la revue de littérature sur l’évaluation des associations en France, par Marion Studer, Giorgia Trasciani et Francesca Petrella pour l’INJEP est une belle opportunité de se saisir de ce sujet important pour les associations. Evaluer, pour qui, pourquoi et dans quelles conditions ?

Pour ouvrir la discussion, nous accueillons Marion Studer, chercheuse en économie et co-autrice de la revue de littérature, et Salomé Lenglet, salariée de l’Uriopss en charge des démarches d’évaluation. Elles apporteront un éclairage pratique et théorique pour expliquer :

  • Que signifient ces termes : évaluation, utilité sociale, mesure d’impact ?
  • D’où vient l’évaluation ? Comment s’est-elle développée, jusqu’à devenir aujourd’hui un mot d’ordre généralisé dans l’action publique

Nous discuterons ensuite collectivement autour du sujet :

  • En tant qu’association, peut-on s’emparer de l’outil évaluation pour défendre nos intérêts ? De quelles marges de manœuvre dispose-t-on pour défendre une autre manière de « mesurer » et valoriser les effets de notre action ?

Car si l’acte d’évaluer a toujours existé, il n’en demeure pas moins « une action politique, en cela qu’il dépend des représentations et vécus des acteurs à l’origine de la formulation des jugements ».

📅  Le 23 novembre à 16h
📍 Lille, à la librairie Les 4 chemins, 142 rue Pierre Mauroy, Lille

Accueil

Le/la chargé.e de mission DLA reçoit la structure (ou les structures si l’accompagnement envisagé est collectif) pour un premier temps d’échange et d’information afin d’analyser et de déterminer si la demande entre dans le cadre de l’accompagnement DLA. Cette première rencontre permet également de poser le cadre de l’accompagnement DLA et décider conjointement de poursuivre ou non la démarche. Au stade de l’accueil, si un accompagnement DLA n’est pas pertinent, le/la chargée de mission DLA réoriente la structure vers d’autres acteurs ou ressources de son territoire.